×

Avertissement

Joomla\CMS\Cache\Storage\FileStorage::_deleteFolder JFolder::delete : impossible de supprimer le répertoire. Chemin : /home/beerbecoou/www/cache/com_content

 

Dans ce second dossier, nous allons aborder plus particulièrement les packs, hyper-pack, multi-pack de 2 à 48 bouteilles (packs plus ou moins fermés). 

 

Le pack ou l’hyper pack ou le multi-pack ce sont d’abord des emballage secondaire facilitant la manutention et le transport, grâce à une poignée. Ils regroupent un certain nombre de bouteilles en les protégeant des chocs. Enfin une large surface d’impression supporte une communication accrocheuse permettant la reconnaissance instantanée des packs par le consommateur toujours aussi pressé et gourmand.

 

Tout d’abord un peu d’histoire :

 

Les packs à montage manuel puis à montages automatiques existent depuis très longtemps, les brevets en témoignent :

 

packs hyper pack multi pack bouteilles bieres 1

Brevet Américain US2314895 (A) de 1943 ― 1943-03-30

 

Le développement se fait à partir de 1960-1965 avec l’arrivée de machines Wrap semi-auto et auto mais aussi grâce à la demande des consommateurs pour l’achat groupés de bouteilles de bière. Ces premiers packs étaient en carton ondulé de cannelure B puis très rapidement en micro-cannelure. Les brasseurs ne se firent pas prier pour développer ces emballages car ils contribuent à augmenter les ventes grâce aux achats groupés de bouteilles,
Le carton ondulé est alors en première ligne car rigide, il offre une mécanisation plus facile et une protection des bouteilles efficace à toutes les cadences et dans toutes les conditions.
Par la suite, les machines de plus en plus sophistiquées et rapides ont utilisé du papier kraft de haut grammage. Ce qui réduit le poids du pack, mais ne protège plus aussi bien les bouteilles des chocs.
L’art de l’emballage, c’est l’art du compromis, il faut ainsi faire des choix.
Les consommateurs se sont habitués à manipuler ces packs avec plus de précautions.
Ces packs sont des unités de ventes consommateurs (UVC) et à ce titre font l’objet de toutes les attentions des marketteurs, au niveau communications et formes.

Le pack le plus simpliste serait peut être le code N° 406 du FEFCO Code, qui est un simple Wrap :

 

emballage pack wrap brevet bouteille biere

 

 

Pour séduire les consommateurs modernes il faut sûrement ajouter au packaging des services dont une poignée pour aider au transport, des aménagement pour que les bouteilles ne s’entrechoquent pas pendant les transports ainsi que des systèmes d’ouvertures et re-fermeture facile, sans oublier la remise à plat facile enfin d’évacuer aisément les emballages vides.

Il existe trois types de pack :
-         les packs fermés (on ne voit pas les bouteilles)
-         Les packs ouverts sur deux petits cotés et parfois montrant les cols des bouteilles
-         les packs ouverts sur le dessus formant panier (appelés Basket aux US)


1 – Les packs pionnier en Carton ondulé des années 1970, et un des packs d’aujourd’hui en kraft


Ils ont surtout pour fonction de regrouper un maximum de bouteilles, pour augmenter les ventes groupées. Ils protègent très bien de la lumière les bouteilles et en conséquence la bière. La bière va ainsi conserver tout son potentiel de conservation.
Les surfaces d’impression importantes permettent une bonne communication avec le consommateur.

 

 

2 – Les packs ouverts sur deux cotés cols apparents ou non.


Ces packs utilisent en général peu de matière, et sont donc des plus eco-friedly.
En général ils montrent une grosse partie des bouteilles. Les sens de la vue et du toucher du consommateur sont ultra sollicités, il faut en conséquence soigner les impressions et les formes. De même les poignées quand elles existent doivent être confortables et résistantes.

 

 

3 – Les paniers pour les zythologues et autres amateurs de bière. Ils sont plus ou moins ouverts sur le dessus.


L’utilisation de ces paniers par les consommateurs est intéressante pour lui car non seulement il accède facilement aux bouteilles, mais par la suite il peut le réutiliser en mettant les bouteilles vides à l’intérieur et amener facilement le tout vers les poubelles de recyclage pour le tri et l’évacuation. Ces paniers peuvent aussi être réutilisés.
Ces Packs ouverts permettent en plus le panachage de type de bière, par exemple pour une promotion de dégustation.
Ils peuvent même être livrés à plat chez le distributeur ou le point de vente et l’amateur de bière le rempli selon son envie en faisant son marché dans les diverses sortes de bières disponibles.

 

 

Dans les packs de type 2 et 3 ci dessus, le consommateur peut toucher aussi bien les bouteilles que leurs habillages. Son sens du toucher sera donc en plein action, des efforts doivent être fait de manière à ce que les sollicitations tactiles soient agréables.

 

Par ailleurs, ces packs permettent de donner libre cours aux concepteurs pour étudier des formes toujours plus attractives et reconnaissables. Les formes sont un moyen de personnalisation important et les concepteurs packaging ne sont jamais à court de propositions. Les formes sont perçues comme une impression en 3D, en fait une sorte de réalité augmentée pour aider le consommateur a reconnaitre l’emballage ou pour provoquer sa surprise.
Les consommateurs y sont de plus en plus sensibles : il est donc important de soigner la communication et les formes pour favoriser le premier achat, mais aussi pour fidéliser vos consommateurs en favorisant le ré-achat.    

Dans ces nouvelles formes nous avons sélectionnés ci-dessous :

-         un pack-portable développé par une étudiante Mlle Alessia Sistori à Berlin, appelé Merbier. Je le trouve très séduisant et accrocheur, et bien dans la tendance actuelle de recherche de visuels innovateurs :
-         un pack sous forme de tonnelets développés par une société italienne SK Orsenigo
-         un pack à base carrée produit par une société française de Carquefou : SK SIEMCO
-         un pack a forme triangulaire développé par SK Etampes
-         un pack a forme hexagonale développé par une société française de Carquefou : SK SIEMCO
-         un pack en forme hexagonale développé par une société française d’Epernay: SK Epernay

 

 

Pour la forme des poignées se reporter à l’article N°1, pour en assurer le confort de manutention et la résistance

Dernier détail, la bière craint la chaleure le froid ainsi que les écart brusques de température.
Elle craint aussi la lumière, le temps qui passe et même pour certaine bière re-fermentée en bouteille les manipulations brusques.
Avec ces packs nous avons souvent toute ou partie de la bouteilles exposée à la lumière.
Le choix du traitement du verre est important. Mais pour tenir compte de ces sensibilités il nous semble nécessaire que soit imprimé sur ces packs des conseils de conservation adéquats.

Nous parlerons dans le prochain article des coffrets et autres emballages premiums

 

ENFIN nous sommes intéressés par votre ressenti par rapport au contenu de ce deuxième article

 

<- 1ère partie : Les Collerettes, Clips, Poignées et autres Emballages Portables pour Bouteilles de Bières

 

 

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Inscrivez-vous!