Pour donner du pétillant à vos boissons gazeuses, deux méthodes sont applicables :

- La carbonatation naturelle qui se fait lors de la fermentation des sucres en alcool
- La carbonatation forcée par ajout de CO2

Si vous souhaitez plonger dans le monde de la carbonatation, consultez notre article dédié à ce sujet.

En fonction de vos produits, vos volumes et la cadence souhaitée, un panel de solutions d’enfutage s’offre à vous. Mais comment bien les choisir ?

 

Soutireuses ou enfuteuses manuelles des boissons gazeuses

 

Les solutions d’enfutage traditionnelles sont bien adaptées aux boissons présentant une carbonatation naturelle spontanée, telles la bière ou le cidre. Pour les boissons du type limonade, soda, kombucha ou bien hard seltzer, le jus de base est plat et possède peu d’aptitude naturelle à la fermentation, il est ainsi indispensable de recourir à une carbonatation forcée.

Pour les bières, au moment de la mise en fût, le sucre nécessaire à la refermentation est ajouté en fonction du taux de CO2 final que l’on souhaite obtenir. Les fûts sont ensuite stockés plusieurs jours pour laisser la carbonatation se faire naturellement.

Le niveau de carbonatation finale est donc délicat à maîtriser et dépend notamment du type de bière ou de cidre, du temps de refermentation et de la précision du dosage de sucre.

La qualité du produit final sera appréciée au moment de la dégustation dans les restaurants et bars mais cela présente un risque commercial si le produit est trop ou pas assez carbonaté. Les fûts sont alors retournés à la brasserie, la production complète est éventuellement perdue et laisse un mauvais souvenir aux consommateurs.

La mise en fûts de sodas quant à lui peut être réalisée après carbonatation en cuve pressurisée, néanmoins cette méthode présente plusieurs inconvénients. Le premier étant la durée nécessaire à la dissolution du CO2 qui est variable en fonction du produit, de la température, du type de cuve utilisée… Le deuxième inconvénient est le manque d’homogénéité qui subsiste au sein d’un même lot selon la taille et la hauteur de la cuve. Et finalement, on peut dire que cette méthode reste adaptée aux petites productions mais reste délicate à maîtriser à plus large échelle.

La carbonatation en cuve pressurisée s’avère également assez gourmande en temps et coûteuse en énergie pour des volumes plus importants.

 

Enfutages automatiques ou semi-automatiques des boissons gazeuses

 

Les équipements sont adaptés pour des volumes de production de boissons plus importants et des cadences plus soutenues. Si l’on veut garantir une qualité optimale et une carbonatation régulière, l’injection de CO2 en ligne entre la cuve de produit fini et l’enfuteuse est la solution la plus adaptée.

 

Aperçu du process avec carbonatation en ligne : 

process carbonatation boisson en ligne

 

 

Dans un certain nombre de cas, le produit carbonaté est envoyé vers la soutireuse isobare qui comporte une cloche (cuve sous pression) qui sert de cuve de régulation. Quand la cloche de la soutireuse offre un volume suffisant, le carbonateur y est connecté directement.

C’est généralement le cas pour les embouteilleuses isobares rotatives ou les encanneuses de grosse capacité qui fonctionnent en continu.

Mais dans certains cas, notamment les encanneuses ou enfuteuses isobares linéaires, soit il n’y a pas de cloche soit son volume est insuffisant pour assurer un fonctionnement en continu du carbonateur.

 

L’inconvénient majeur de tels systèmes réside dans l’absence de synchronisation des cycles :

 

- Le remplissage du fût est rapide et se déroule à haut débit. Par exemple, le remplissage d’un fût de 30 litres en 25s équivaut à environ 4300 l/h !
- D’un autre côté, le temps de cycle de l’enfuteuse (lavage, rinçage, mouvement des fûts, etc…) correspond plutôt à une cadence réelle moyenne de l’ordre de 700 à 900 l/h.

Par conséquent, l’objectif du carbonateur –saturateur CO2- est d’atteindre un point de fonctionnement aussi stable que possible afin de garantir la qualité de la carbonatation du liquide. De plus, les redémarrages trop fréquents entraînent une usure prématurée des équipements ainsi qu’une surconsommation d’énergie.

 

Pour pallier ces problématiques, Actemium a développé un système monobloc qui intègre une micro-boucle de carbonatation et une cuve de régulation.

Le système breveté de carbonatation Actemium est un concentré d’innovation pour les petites productions. C’est un système compact complètement automatisé qui s’intègre facilement dans les installations et garantit une parfaite dissolution du CO2, une qualité de produit optimisée et des gains de temps de production.

 

 micro boucle carbonatation boissons gazeuses biere cuve regulation

Le système actemium composé d'un carbonateur en ligne (micro-boucle) avec cuve de régulation, avec mesure en ligne du CO2 dissous Haffman (AuCoMet-i)

 

debimetre boisson fluide massique co2

Débitmètre arrière mesurant les fluides et débitmètre massique de CO2

 

Grâce au couplage avec la cuve de régulation, la carbonatation est continue et le volume de produit fini présent dans la cuve de régulation est toujours suffisant pour répondre aux appels de l’enfûteuse - remplisseuse. Ce dispositif élimine totalement la désynchronisation entre les deux machines et autorise un fonctionnement totalement transparent pour l’opérateur.

Nous profitons du temps ou la soutireuse n’appelle pas de produit pour reconstituer le niveau dans la cuve de régulation et ainsi garantir un fonctionnement du carbonateur en continu, gage de carbonatation maîtrisée.

 

La courbe ci-dessous illustre ce fonctionnement :

L’installation est optimisée pour stabiliser au maximum les cycles de fonctionnement du carbonateur tout en assurant la disponibilité du produit à chaque « demande » de l’enfûteuse.

Le volume présent dans la cuve de régulation est ajusté de façon à toujours rester entre un minimum et un maximum prédéfinis.

 cycle fonctionnement carbonateur boisson actemium 2

Figure : courbe des cycles

 

Le choix d’un système d’enfutage dépendra avant tout de la structure de votre installation et de la gamme de votre production. Quel que soit le système mis en œuvre, il faut retenir qu’une carbonatation maîtrisée en amont du soutirage est un gage de qualité pour le consommateur final.

 

Découvrir la micro-boucle de carbonatation Actemium

 

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Inscrivez-vous!

Conseils Techniques Process et Analyses

  1. Les principales levures sauvages d’altération de la bière - Dossier Les flores d’altération de la bière partie 3
  2. Le CO2 caractéristiques physico-chimiques, production et utilisations dans les boissons
  3. De la taille des bulles dans la Bière
  4. Les flores d’altération de la bière partie 2 : les principales bactéries d’altération de la bière
  5. Nouveau Séparateur Flottweg AC1700-420 jusqu’à 180 hl de bière par heure
  6. Théorie de la distillation des alcools - partie 1
  7. Pasteurisation de la bière Partie 2 : Flash, Tunnel, Plaques
  8. L'alambic - Théorie de la distillation des alcools - partie 2
  9. Comment récupérer de la bière logée dans des fûts invendus par apport de krausen
  10. Pasteurisation de la bière : théorie de la destruction thermique des microorganismes
  11. Dossier Développement durable : Application aux microbrasseries - partie 2
  12. Boissons gazeuses : un enfutage en toute sérénité grâce à une carbonatation maîtrisée
  13. Pourquoi des contrôles qualités sur les «germes d’altération » de la bière dans les brasseries artisanales en 2021?
  14. Les flores d’altération de la bière, partie 1: « Amies » ou « Ennemies » ?
  15. Le séparateur dans le processus de brassage : Très spécialisé et pourtant polyvalent
  16. Plongée dans la Carbonatation : introduction aux techniques
  17. La Fabrication du Whisky Artisanal
  18. Économie d'énergie : les moyens à mettre en œuvre en Brasserie - Dossier Partie 2
  19. Les Moyens de Nettoyage et de Désinfection en Brasserie
  20. Sanitation & Hygiène à la Brasserie

Ce site peut utiliser des cookies pour gérer l'authentification et les statistiques.
En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.